Communiqué du 28 février.

Le SNPDEN-UNSA dénonce le climat de violence des blocages de lycées

Comme chaque année depuis dix ans, des « blocages » de lycée ont lieu, dérivant régulièrement vers de moins en moins d’adhésion et de plus en plus de violence. Sans assemblée générale, sans slogan, sans perspective, ces blocages instaurent un climat de violence d’abord symbolique (empêcher ceux qui le veulent d’aller en cours) et maintenant physique.

Ainsi, des personnels sont régulièrement blessés (une dizaine l’an passé, deux déjà en moins d’une semaine), principalement des personnels de direction et quasi exclusivement féminins.
Seule l’UNSA, à ce jour, a dénoncé ces violences toujours entourées de trop de complaisance.

Le SNPDEN-UNSA