Assemblée Générale Académique

Le SNPDEN-UNSA de l’académie de Rouen organise et invite tous les collègues à l’assemblée générales Académique le :

  • Mercredi 11 octobre 2017 à 09h30 au lycée Val de Seine Le Grand Quevilly

______________

Le Bureau Académique

Le buzz à tout prix..

Un membre du GNPD, seul représentant de ID-FO, semble n’avoir pas entendu la même chose que les autres participants, dont les 7 représentants du SNPDEN, en faisant une déclaration tonitruante et approximative reprise par le Café pédagogique.

Nous rappelons que FO a voté contre le PPCR avec la CGT à la Fonction publique: c’est l’argument aujourd’hui employé par le gouvernement pour le mettre en cause…
Pour les personnels de direction, c’est l’alerte sociale lancée par le SNPDEN, l’action du 21 septembre 2016 et l’engagement de l’UNSA, qui ont permis l’ouverture des négociations. Les collègues doivent bien mesurer qu’avec FO et la CGT, ils n’auraient obtenu AUCUNE avancée !
S’appuyant sur le vote négatif de FO et de la CGT majoritaires au niveau de la Fonction publique, le gouvernement envisageait de remettre en cause le PPCR mais, dans l’Éducation, ce sont les signataires (UNSA, CFDT et FSU) qui sont largement majoritaires (plus encore chez les personnels de direction).

Un premier combat a ainsi été conduit cet été qui a débouché sur la signature des textes par M.Darmanin, le ministre en charge de la Fonction publique.
Le second combat se porte maintenant sur le respect du calendrier. C’est pourquoi les signataires, dont le SNPDEN, sont aujourd’hui engagés dans l’action unanime du 10 octobre, jour où les arbitrages ultimes sur le calendrier doivent être annoncés.
Rien n’est joué !

Extrapoler les propos vagues du directeur de cabinet en fin de réunion pour se placer d’emblée dans une logique de défaite et de renoncement est une curieuse façon d’engager un combat syndical ! Décidément, FO aime l’ambiguïté…
Tu recevras prochainement des consignes concernant le 10 octobre mais, dès maintenant tu peux

signer la pétition lancée par l’UNSA-Education.

Calendrier des assemblées générales départementales

Le SNPDEN-UNSA de l’académie de Rouen organise et invite tous les collègues aux assemblées générales départementales de l’Eure et de la Seine-Maritime les :

  • MERCREDI 27 septembre 2017 à 09h30 au lycée Modeste LEROY à EVREUX pour le département de l’Eure
  • MERCREDI 27 septembre 2017 à 09h30 au lycée Val de Seine à LE GRAND QUEVILLY pour le département de Seine-Maritime.

________________

Le bureau académique

Communiqué du 23 mai

Téléinscription

Le SNPDEN a toujours soutenu le principe de la téléinscription des élèves comme une application représentant un progrès et une simplification pour les EPLE.

Hélas ! Le déploiement d’un produit national inadapté génère des dysfonctionnements, mis en évidence par les expérimentations réalisées depuis 2012, dont il n’a guère été tenu compte
et peu d’améliorations ont été constatées alors que ces dispositifs ont vocation à être au service des établissements.
Le SNPDEN rappelle que la possibilité de la dématérialisation des inscriptions n’a pas modifié le Code de l’éducation : l’IA-DASEN affecte, le chef d’établissement inscrit (et selon la méthode de son choix !).
LE SNPDEN soutiendra sans réserve les collègues qui auraient à subir toute pression parce qu’ils ne mettent pas en place l’application ministérielle et choisissent d’autres formes (dématérialisées ou pas) d’inscription des élèves.

Communiqué du 18 mai

Le SNPDEN salue la nomination du nouveau ministre de l’Éducation nationale

Jean-Michel Blanquer a été désigné comme ministre de l’Éducation nationale. Le SNPDEN-UNSA lui souhaite la bienvenue, pour sa part sans a priori ni procès d’intention.

Les personnels de direction ont déjà eu l’occasion d’apprécier ses qualités professionnelles et humaines, ainsi que sa prise en compte des réalités.

Le SNPDEN espère que trois chantiers seront rapidement ouverts.
D’abord, l’instauration d’une plus grande sérénité au sein de l’institution scolaire en donnant aux établissements les possibilités d’apporter les assouplissements parfois nécessaires pour clore les polémiques inutiles sans que soient remises en cause les réformes engagées.
Ensuite, en abordant la question de la connexion du secondaire et du supérieur, en interrogeant la forme du baccalauréat et les programmes du lycée.
Enfin, en s’attachant à la question de la conduite du changement dans l’éducation, en abandonnant les grandes réformes traumatisantes et en s’appuyant sur la confiance aux établissements et sur l’expertise des personnels, en particulier de direction.

Communiqué du 26 avril 2017

Le SNPDEN-UNSA appelle à ne pas permettre l’élection de la candidate du Front national

L’un des deux candidats pour le second tour de l’élection présidentielle, Marine Le Pen, représente une force menaçante pour l’avenir de notre pays. La gravité du risque encouru conduit le SNPDEN-UNSA à sortir de la réserve qu’il s’impose en période électorale comme il avait déjà été conduit à le faire en 2002.

La menace qui plane aujourd’hui porte sur le projet éducatif de Marine Le Pen, aux antipodes de celui du SNPDEN-UNSA, sur ses choix stratégiques, économiques et sociaux qui conduiraient rapidement notre pays dans de dramatiques impasses. Mais, avant tout, ce sont les valeurs communes qui font une Nation qui seraient mises en cause.

En effet, c’est bien l’identité même de la France qui serait menacée si cette candidate était portée à la magistrature suprême, en tournant le dos à ce qui fonde la République, en détruisant l’Union européenne qui est la protection de nos libertés, en réduisant la vie commune en une chasse aux boucs émissaires, en installant au cœur même des institutions de fervents relais des régimes autoritaires, adversaires déclarés de l’idéal démocratique en général et particulièrement du syndicalisme.

C’est pourquoi, face à une menace qui n’est pas de pure forme et qui touche à l’essentiel, le SNPDEN-UNSA appelle, comme l’UNSA, les personnels de direction, les éducateurs et les citoyens à ne pas permettre l’élection de Marine Le Pen en portant leurs suffrages, le 7 mai, sur Emmanuel Macron.

Communiqué du 23 mars 2017

Le SNPDEN-UNSA condamne l’agression du proviseur du lycée Saint-Exupéry de Créteil

Le SNPDEN-UNSA condamne l’agression du proviseur du lycée Saint- Exupéry de Créteil, survenue ce matin. Un élève de l’établissement l’a violemment attaqué en lui assénant un coup au visage.

Le SNPDEN-UNSA déplore de nouveau qu’il ne se passe plus une semaine sans qu’un collègue personnel de direction ne soit agressé dans l’exercice de ses fonctions. Il continuera à porter ses propositions pour contribuer à améliorer la sécurité globale des établissements.

Le SNPDEN-UNSA assure de tout son soutien le proviseur de l’établissement et s’associe à l’émotion ressentie par l’ensemble de la communauté éducative.

Communiqué du 20 mars 2017

Le SNPDEN-UNSA dénonce les violences dans les lycées Suger, Frédéric-Bartholdi et Paul-Éluard à Saint-Denis

Le SNPDEN-UNSA dénonce les violences inacceptables perpétrées dans les lycées Suger, Frédéric-Bartholdi et Paul-Éluard à Saint- Denis. Elles interviennent à la suite des incidents qui ont émaillé les « blocages » qu’ont connu les lycées franciliens au cours des quinze derniers jours. Le SNPDEN-UNSA constate avec satisfaction la volonté affichée par la ministre et les autorités de l’État de réagir fermement face à ces graves dérives dont le caractère chronique et l’escalade régulière, ces dernières années, menacent les communautés éducatives d’un drame.

Le SNPDEN-UNSA assure ses collègues, les personnels et les élèves de ces établissements, de sa solidarité.